Propriétés et vertus des huiles essentielles

PROPRIETES ET VERTUS DES HUILES ESSENTIELLES


ACTION DES HUILES ESSENTIELLES


Les huiles essentielles ont de nombreuses actions sur l'organisme comme :


AGENT DE DESINFECTION ET DE DETOXINATION


Grâce à leur grande diffusibilité dans les tissus et les humeurs, les huiles essentielles ont un pouvoir désinfectant indéniable. Il convient de les utiliser diluées en application sur les plaies, les piqûres d'insectes, les dermatoses et également les brûlures (H.E. de lavande pure, ici ). En tant qu'agent de cicatrisation, elles favorisent donc la régénération cellulaire.

Les huiles essentielles s'attaquent à un certain nombre de bactéries et de germes pathogènes par leur action "antifermentaire" et "antiputride", favorisant ainsi le transit intestinal et améliorant les fonctions digestives, mais pouvant également aller jusqu'à détruire certains microbes.

Les propriétés antiseptiques, bactériostatiques et bactéricides des huiles essentielles sont incontestables et des expérimentations précises ont permis de révéler que l'essence de girofle tue le bacille de Koch, responsable de la tuberculose (à raison d'l/6 000) ; l'essence de thym tue le bacille typhique, le bacille de Shiga (agent responsable de la dysenterie épidémique ), le colibacille, le streptocoque, le bacille diphtérique, le staphylocoque, le bacille de la grippe (Eberth) et également le bacille de Koch et ce, en quelques heures et parfois en quelques minutes seulement. L'essence de camomille allemande tue le staphylocoque doré (à cause de la présence d'azulène) ainsi que le strepto­ coque hémolytique. Les travaux de Morel et de Roch aix ont démontré que l'essence de citron neutralise l'action du méningocoque en
quelques minutes, de même que le bacille diphtérique et le bacille typhique et le staphylocoque doré (en deux heures).

Les huiles essentielles sont donc dotées d'un puissant pouvoir antiseptique qui a été largement établi au fil des années. Notons pour mémoire l'expérience réalisée dès 1960 par le Pr. Griffon (*). Visant à la purification bactériologique, il avait utilisé un mélange d 'essences de cannelle, de girofle, de lavande, de menthe, de pin, de romarin et de thym. En moins d'une demi-heure, tel que le rapporte le Dr. Valnet, les huiles essentielles avaient détruit dans l'atmosphère toutes les moisissures ainsi que tous les staphyloco­ ques. Sur les 210 colonies microbiennes présentes à l'origine, 4 seulement avaient résisté à l'action bactériologique des huiles essentielles.
Depuis, un certain nombre d'études et de statistiques ont été effectuées dans cette voie, dont celles du Dr. Belaiche, portant sur l'action bactéricide d'une quarantaine d'huiles essentielles et ont contribué à la naissance de l'Aromatogramme : c'est une technique dérivée de l' "Antibiogramme " qui permet de tester l'efficacit é de telle ou telle huile essentielle sur des germes microbiens prélevés chez l'individu malade. Les huiles essentielles remplacent ici les substances antibiotiques qui imprègnent habituellemen t les disques déposés sur les milieux de culture. En cas d'infection, l'aromatogramme joue un rôle fondamental, car il permet d'ajuster parfaitement le traitement anti-infectieux en fonction des informations qu'il apporte concernant le terrain sur lequel s'est développée l'infection.

C'est une application des huiles essentielles qui s'avère remarquablement efficace dans un domaine où il était pourtant d'usage de n'utiliser jusqu'alors que des antibiotiques. * Directeur du Laboratoire de Toxicologie de la Préfecture de Police de Paris et Membre de l'Académie de Pharmacie et du Conseil Supérieur d'Hygiène


AGENT DE REVITALISATION

Les huiles essentielles opèrent sur les tissus un important travail de revitalisation et de rénovation harmonisante , sur­tout juste après une désintoxication de l'organisme. Le Pr. Valette a démontré, suite à ses expérimentations sur les huiles essentielles, que celles-ci ont un pouvoir de pénétration tel qu'elles sont susceptibles de traverser le revêtement cutané. et différentes couches graisseuses de la peau pour passer très rapidement dans le sang et dans la lymphe.
Les huiles essentielles possèdent en outre un pouvoir de stimulation du potentiel énergétique de nos cellules et de nos glandes.

A ces actions fondamentales des huiles essentielles, il convient encore d'ajouter celles-ci :

AGENT DE REGULATION

Les huiles essentielles ont le pouvoir d'harmoniser le système neuro-végétatif : action stimulante,calmante ou équilibrante selon le cas.

AGENT D'ODORISATION

Les huiles essentielles possèdent un étonnant pouvoir de parfumer l'air ambiant qui devient embaumé par des senteurs tout-à-fait naturelles qui combattent efficacement les mauvaises odeurs : tabac, sueur, cuisine, etc.

AGENT DEFLOCULANT

Les huiles essentielles transforment les déchets du métabolisme en dérivés et désagrègent les colles (mucosités visqueuses) et divers cristaux (noyaux durs) que l'organisme peut ensuite facilement éliminer.
D'autre part, les huiles essentielles favorisent la dilution des solutions visqueuses (effet de solvation), en participant ainsi à la dissolution des déchets du métabolisme. Elles normalisent donc le terrain humoral.

Par ailleurs, elles agissent sur celui-ci en modifiant les caractéristiques bio-électroniques : pH Résistivité ... des liquides organiques cellulaires et extra-cellulaires : sang, lymphe, urine, salive, etc.

AGENT EMONCTORIEL

Les huiles essentielles sollicitent et activent les divers émonctoires naturels, en favorisant le drainage et l'élimination des déchets : transpiration et diurèse, par exemple (mais aussi respiration et digestion).